dimanche 6 avril 2014

Deuxième et dernière partie de notre Road Trip

Le lendemain de notre retour sur Christchurch, nous décidons de monter à Kaikoura à environ 3 heures au nord de Christchurch. Dans ce petit village de 4000 habitants, il existe une forte activité touristique. D'une part, parce que c'est l'un des meilleurs endroits en Nouvelle-Zélande pour voir des baleines, car a quelques miles du rivage, l'océan devient très profond (1500m), et puis à Kaikoura, on peut nager avec beaucoup d'otaries et de dauphins. Mais avant toute chose, un arrêt obligatoire à Kaikoura Seafood BBQ, une petite cabane au bord de la route qui vous prépare des produits de la mer tout juste débarqués des bateaux. Et la spécialité locale reste la langouste et la coquille Saint-Jacques.
Nous avons opté pour un plat regroupant les spécialités locales, et ouaaaaa excellent les coquilles saint Jacques fondaient dans la bouche, la langouste était préparé dans une sorte d'omelette, mais tout aussi bon et puis il y avait des moules, de la dorade et deux autres poissons que je ne me rappelle plus.




Autant dire que c'était magique surtout en bord de mer!

Juste après ça, nous nous sommes rendus sur la pointe de la péninsule pour observer des otaries, Céline en a bien profité pour s'amuser à la mitrailler en photos et s'approcher tout proche d'eux!







La veille sur Christchurch, en buvant un coup nous avons discuté avec des kiwis, qui lorsque l’on leurs à dit que l'on aller à Kaikoura nous on conseillé d'aller 10km au nord de la ville et qu'au bord de la route il y avait un sanctuaire d'otaries avec des tout petits en plus!!
Chose que l'on a faite bien sûr, et là en arrivant, je sais moi, mais au moins 200 voir 300 otaries avachirent sur les rochers.





Enfin le temps se couvre de plus en plus, l'île du nord et sous la tempête nous ça va a peu prêt, mais il faut rechercher un endroit pour dormir ce soir. J'avais quelques backpackers dans la tête que des amis m'avaient dit, mais évidemment vue comme nous sommes organisés, tout full, donc on se rabat sur un petit qui au final n’était pas si mal que ça!


Ah oui, sur un parking, j'ai bien aimé ce petit message sur le pare-brise d'une voiture avec un petit billet, en disant que l'horodateur ne marchait pas, imaginez ca en France, impossible.



Le lendemain matin le temps est toujours moisi, on reprend la route tranquilou bilou vers Christchurch où l'on en profite pour s'arrêter sur l'étrange formation géologique de Cathedral Cliffs, qui rappelle des tuyaux d'orgue sculptés dans la falaise.




De retour à Christchurch, il faut que l'on trouve une van pour l'île du Nord, et oui le lendemain matin nous avons un avion qui nous emmène à Wellington (la capitale) en pleine tempête on craint dégun, mais on n’a pas de van, car aucune agence n’en a de dispo. De plus cette foutue capitale n'est pas le repère des loueurs de van ou camping-car... Au final à 20h on a finalement loué une voiture en désespoir de cause...

Dimanche matin, réveil à 4H30, dur dur.... la navette pour l'aéroport vient à 5H30, mais dehors c'est le début du déluge, on ne sait pas si on va partir, mais le vent ne souffle pas trop donc pas de soucis. Comme d'habitude on voyage sur JetStar la compagnie low cost océanique, et rien a voir avec chez nous, enfin je parle pour moi, en plus a l'heure et ça c'est bien 

Bref après 45min de vol au-dessus d'un immense océan de nuage, on arrive à Wellington ou la tempête est déjà partie!! quelle bonne nouvelle, on a même droit à quelque rayon de soleil dis donc. Bref on récupère notre super voiture de loc, je pense que l'on a était surclassé, car pour 37$/jour on a eu droit à une petite berline toute classe donc on était happy.

On en profite pour faire le musée national qui se trouve donc à Wellington, mais vu que l'on a débarqué à 8h et que le musée n'ouvre qu'à 10h ben on se promène et on prend un petit déjeuner sur la marina avec nos quelques rayons de soleil.






Après un bon petit café histoire de nous mettre en forme pour cette journée marathon, on se rend au musée Te Papa, un immense bâtiment, mais après 3h à l'intérieur, Céline et moi étions un petit peu déçu, car la partie Maori était très faible, quelques expositions, bref ils ne sont pas très fort pour ça... mais c'est resté tout de même intéressant.

En sortant nous avons mangé un morceau de nouveau sur la marina en profitant du soleil avant qu'une averse passant par là nous tombe dessus!! et oui Wellington la ville du vent... Cela nous a donné le départ, car oui je vous l'ai dit une journée marathon! il fallait que l'on se rende à New Plymouth, à l’ouest de l'île du Nord à 360 km de la capitale (oui je sais on est fou furieux), car il y a un ami de Céline qui vie ici en NZ depuis 10 ans, mixait pour le festival Womad. Du coup pour ne pas changer, nous avons rouler rouler et rouler, surtout que les 356km qui sépare la capitale à la ville au pied du Taranaki se fait en 5h! je vous laisse imaginer la fatigue qui se lisait sur nos visages, obliger de se relayer au volant pour pouvoir dormir et être en forme pour ce soir! On arrive le soir sur New Plymouth, on passe par un backpackers histoire de poser nos affaires et on décide de se rendre au festival pour voir Julien, mais en arrivant hahahaha grosse surprise, on était hyper motivé, on passe au guichet pour prendre nos tickets et là.... 70$/personne et le festival fermait ses portes 2h plus tard... hyper dessus on se prend une claque dans la gueule on voulait le voir jouer, et ben non 
Du coup, nous décidons de retourner à l'auberge manger un morceau et attendre que Julien finisse pour le voir après, surtout qu'il nous dit que l'on se retrouve dans un hôtel après pour un after avec tous les artistes de Womad, et qu'il allait mixer en plus de ça, Awesome!



Du coup, après un merveilleux repas avec nos super nodles, on se rend dans un hôtel pas si mal et là nous retrouvons Julien enfin qui nous amènes dans une salle spécialement aménagée pour l'occasion avec à manger et à boire et autant vous dire que l'on a passé une excellente soirée surtout que c'était l'anniversaire de Céline donc parfait, on fait la fête jusqu'a 4h du matin!

Mais en rentrant à l'auberge, pas facile, sachant que l'on avait le check out à 10h du matin, la nuit aller être courte, mais c'est organisation que l'on a pris au fil de notre road trip pour profiter au maximum de dormir, ce qui nous fait partir quand même entre 11h et midi chaque jour. Il fallait que l'on reprenne la route, car à New Plymouth mise à part le Mont Taranaki il n'y a rien a faire, et puis après le cyclone le temps était vraiment minable... du coup on prend la direction du centre, vers le Tongariro. Avec du soleil du la route, on prit la Forgotten World Highway, cette foutue route qui ne sert vraiment à rien, et où il faut 3h pour 150km. D'ailleurs avec la fatigue nous étions un peu sur les nerfs surtout Céline, mais c'est vrai qu'après 10 jours, nous en étions à plus de 3400km parcourus et la voiture on en avait raz le bol, même si l'on n’avait pas le choix.

On arrive en début de soirée dans le backpackers au pied du tongariro, qui est très sympa perdu au milieu des monts en altitude très sympa! Céline était super motivée du coup pour faire le crossing, mais la météo était vraiment incertaine pour le lendemain, et nous n'avons pas booké le bus du coup, car dans les nuages ce crossing perd tout son charme! 
Alors le lendemain matin je me lève de bonne heure afin de checker la météo et là... dramatique on ne voyait rien du tout vraiment déçu du coup on se recouche un peu avant de bouger.
Malgré le temps vraiment pourri, on décide de faire une rando au pied du mont Ruapehu. 
On passe d'abord à Taranaki Falls, sur cette rando où l'on passe sur le plateau volcanique et sa mer de tussocks jusqu'à la chute d'eau de 20m où ont été tournées certaines scènes du Seigneur des Anneaux. Bon moi perso je n’ai rien reconnu et puis je ne regarde pas, par contre à bien reconnu le décor.
Ensuite on s'est engagé sur un sentier pour monter à Tama lakes, deux petits lacs aux eaux brillantes sulfureuses, bordés de sable noir volcanique, entre les deux volcans, mais voilà la météo n'était vraiment pas avec nous, et de la fine pluie assez abondante a commencé a nous rincer, et surtout ne plus profiter du paysage, on décide de faire demi-tour, car il nous restait 4h de marche aller-retour...



Finalement pas si mauvais, car on prit la voiture direction Taupo et une pluie tout le long de la route. Pas la meilleure journée que l'on a eue de notre séjour, alors on sait posé dans un backpackers où l'on a fait la rencontre d'un couple de Canadiens super sympa qui sont installés en Nouvelle-Calédonie depuis quelques années, on beaucoup échangé c'était très très sympa!

Le lendemain matin le soleil était de retour et on continue notre road trip, avant de partir de Taupo on profite de faire deux arrêts. Le premier est à Huka Falls, ce site naturel le plus visité du pays est une rivière dont la largeur est de plus 100m à la sortie de Lake Taupo, tombe rapidement de 20m, mais doit aussi de forcer un passage à travers une gorge étroite de 15m de large. Son débit atteint 220 000 litres par seconde au niveau du dernier plongeon de 11m dans un bassin naturel aux remous furieux. La couleur turquoise est le fruit de la très forte concentration en microbulles d'oxygène.





Ensuite, nous sommes allés à la retenue d'Aratiatia. Un bardage qui alimente une usine hydroélectrique qui procède à un lacher d'eau annoncée par une sirène 4 fois par jour. C'est un spectacle étonnant, car juste après le barrage, l'eau s'engouffre dans les gorges où des points d'observations sont installés. C'est impressionnant de voir le niveau de l'eau monté si vite et la force de l'eau!




Nous arrivons en début d'après-midi dans le parc de Wai-O-Tapu, c'est un des endroits incontournables de la région, car la nulle part ailleurs on ne peut voir une telle variété de lacs, cavités, bains bouillonnants et terrasse de silice, le tout aux couleurs étonnantes.



Ce qui nous a le plus impressionné à Céline et moi sont la piscine de champagne (champagne pool) cette source est la plus grande de la zone avec ses 60m de diamètre et 60m de profondeur. Sa température est de 74°C et les bulles sont dues au dioxyde de carbone. Cette piscine fut formée il y a 900 ans par une éruption hydrothermale. Les minéraux contenus dans l'eau sont l'or, l'argent, le mercure, le souffre, l'arsenic, le thallium, l'antimoine, etc continuent de se déposer sur le haut fond de silice tout autour.






Et puis le bain du diable, un grand cratère aux contours déchiquetés près de la forêt, contient au fond une eau naturelle de couleur étonnante, un vert fluo vraiment fou, et même sur les photos ce vert ne ressort pas comme nous l'avons vu. Plus l'eau est verte, plus il y a d'arsenic.




Aller il est temps de continuer et prendre la direction de la ville de Rotorua, une fois sur place on prend une nuit dans un petit backpackers où mon ami Bruno avait travaillé, l'avantage c'est pas cher et qu'il dispose de son petit spa, on y était bien, mais avant de vraiment se poser sur place j'ai emmené Céline à Blue Lake et Green Lake, les deux lacs au-dessus de la ville qui avec un soleil donne vraiment de jolies couleurs!! 





Le lendemain matin, nous avions encore une journée bien chargée. On a commencé par faire le tour de la ville avec le passage obligé dans le village maori sur les bords du lac, avec les sources d'eau chaude qui jaillise d'un peu de partout, 









Puis reprise de la route en fin de mâtiné, car Céline voulait absolument se rendre à Matamata, le lieu où à était tourné le seigneur des anneaux, hobitton. Bon je vous avouerai que j'ai fait l'impasse dessus, déjà parce que je n'ai jamais accroché aux films et que de deux je trouve ca hyper commercial, imaginez-vous il y a par jour entre 800 et 2000 personnes qui viennent voir un petit bout de terrain et voir le décor d'un film,  et le summum reste le prix de 75$ le tout pour 2h de visite et vous ne faite pas ce que vous voulez, alors moi j'en est profité pour me poser, mettre un film une bière et dodo :P Après deux heures Céline est revenue toute contente tout de même, et on repart sur la route direction Coromandel la péninsule au sud d'Auckland.

On réussi a booker pour un backpackers à côté de Cathedral Cove, parfait pour le lendemain matin, et en arrivant quelle surprise de voir que le proprio nous a mis dans une chambre et pas dans un dortoir, ce a été cool pour une fois de pouvoir se coucher sans faire attention aux autres. Et puis ce backpackers était pour le coup l'un des meilleurs que l'on a pu faire, au calme, en hauteur, le soir sur la terrasse on entendait le bruit des vagues sur la plage de Hahei au top!

Après une excellente nuit de repos, nous sommes parties sur la plage de Cathedral Cove, le long du sentier qui surplombe les falaises. Après 40 min de marche au milieu de la forêt et d'un superbe panorama sur le Pacifique et les îles de la réserve marine, nous arrivons à la célèbre plage, bon dommage nous avions la marée haute donc pour moi cela ma permis de voir la différence avec ma première venu, mais surtout l'eau est excellent malgré du vent ce jour-là. Bon je vais vous refaire le speach de la dernière fois, mais ce lieu est vraiment magnifique, dommage qu'il reste très touristique et que du coup il y a des vagues de gens a certain moment.








En retournant sur le parking, nous voulions nous arrêter sur les deux trois baies qui héberge la réserve marine et voir les poissons, mais le vent d'Est ce jour-là avait créé une forte houle, et ramené des algues en plus de ça du coup c'était râpé...
Alors petit tour à Hot Water Beach, mais pareil avec le vent, personne à la mer, juste 3 surfers, enfin il faut dire que c'est dangereux à cet endroit à cause des bahines, et les sources d'eau chaude a cet endroit étaient dans la mer à cause de la marée. Malgré notre arrêt de 30 min et surtout juste seul, en revenant à la voiture nous avons réussi a prendre un PV, sérieux au milieu de rien c'était abusé, et puis bon on a pas fait attention au panneau aussi :D du 45$ bim

Bref il reste à faire pour moi l'une des plus belles plages de Coromandel: New chums Beach, vu que cette plage est très peu connue des guides et des touristes elle reste pratiquement désertique, et la marche pour y accéder est tout simplement géniale. Pour le coup c'est à marée basse que l'on arrive, mais quel plaisir de finir notre journée sur cette plage avec personne ...




Une fois que le soleil a commencé a se cacher derrière les collines, nous avons pris le chemin d'Auckland où nous avons prévu de dormir deux nuits avant de monter à Whangarei voir Jean Charles et Sandrine les amis de Céline.
Très enrichissant ce court passage dans la capitale économique du pays, à l'auberge, nous avons rencontré 4 Français qui font un tour du monde, et autant dire que Céline et moi on a bavé a les écouter, voir leurs photos, vidéos.... même si j'estime avoir beaucoup de chance, ils m'ont fait rêver encore plus!

Du coup petite visite d'Auckland pour Céline, même si l'on a beaucoup profité pour se reposer aussi dans le jardin de Brow Kiwi, petite ascension du mont Eden le plus haut volcan d'Auckland, puis shopping pour madame, et petit tour sur la cote jusqu'au couché de soleil, qui rayonnait sur la baie.






Mais le lendemain c'est avec grand regret que nous avons laissé des gens adorables dans l'auberge, pour prendre la direction du Nord. Vu qu'il fallait y être en début de soirée, nous avons décider de nous rentre à Piha Beach et Karekare. Le temps était maussade, mais un fort soleil nous a permis de profiter de la plage même si l'eau est gelé, la cote ouest c'est les courants de l'antarctique qui remontent. Mais c'est les surfeurs qui étaient contents ce jour-là!
Mais hélas, le vent nous a ramené de grosse nuit plein de pluie, mais cette fois-ci une bonne pluie tropicale, du coup, ben Karekare c'est un peu tombé à l'eau... Alors nous avons pris la route pour monter dans le nord.



En arrivant chez JC et Sandrine, ce fut les grandes retrouvailles pour tous les trois, j'avais eu la chance de les voir en novembre dernier. Du coup une excellente soirée, avec un apéro sur la terrasse, un excellent repas préparé par Sandrine, le foie gras que Céline a amené, très bonne soirée. Je comprends la joie de Céline de revoir des amis 10 plus tard, mais à les voir c'est comme s'ils s'étaient quittés il y a deux mois 







Le lendemain JC et Sandrine, nous indiquer deux trois endroits sympa où passer la journée autour de chez eux, pendant qu’eux travaillés malheureusement. 
Alors que je disais que le Northland n'était pas si fou que ça, nous sommes tombé sur quelques plages magnifiques, pareil oublié des touristes, vraiment vraiment chouettes, alors vu que nous avons traîné tard le matin, le resto le midi, la journée est vite passé, surtout lorsque l'on reste sur la plage a se baigner et bronzer!













En revenant le soir, nous avons passer notre dernière soirée avec nos super hôtes, qui à cause de nous se sont couché deux soirs consécutifs tard pour nous, mais qu’est-ce que l'on aimer être chez eux dans leurs charmantes maisons en dehors de la ville, avec perroquet multi colore le matin, la forêt tropicale autour magique!
Alors pour notre dernier jour avant de redescendre à Auckland et rendre notre voiture de location, nous avons déjeuné dans le centre avant de faire les adieux.
Je pense pour ma part et celle de Céline on a vraiment passé un bon moment!

En revenant à Auckland, on  vraiment senti que c'était la fin du séjour, le road trip commençait à prendre fin, après 4800km en van et voiture, à faire le tour de l'île du sud et du nord en seulement 3 semaines, c'est vraiment bien!
Alors pour notre dernière journée avant de prendre nos avions respectifs le soir, on voulez se rendre sur l'île de Rengitoto, pour faire l'ascension du plus jeune des volcans autour d'Auckland, mais en ce levant beaucoup de vent et de nuage. Alors nous avons joué la sécurité et décidé de faire le musée de la ville, puis une bonne sieste dans un des nombreux parcs de la ville, puis le musée d'art qui reste pour moi une grande passion haha, et enfin en passant par le centre-ville, détour obligé par la skytower qui culmine à plus de 300m.
La première étape est l'ascenseur vitré qui par la vitesse et le vide vous donne une étrange sensation, mais en arrivant au sommet la vue à 360° de toute la ville, le port, les îles est vraiment géniale. Et puis surtout on se rend compte que l'on est vraiment en haut lorsque l'on voit la taille des piétons et des voitures, chose dont en bas on ne s'en rend pas bien compte.












Et puis après une journée à marcher à travers la ville, nous sommes retournés à l'auberge prendre nos affaires, et attendre notre shuttle pour l'aéroport. Mais ce dernier est arrivé avec 15min d'avance, ce qui nous a fait précipiter avant de partir à l'aéroport. On dit au revoir à tout le monde, et nous voilà en direction de nos départs respectifs. Mais l'aventure n'est pas fini, une fois que le shuttle nous a déposés à l'aéroport, et qu'il est reparti, malheur je m'aperçois que je n'ai plus mon sac a dos avec mon ordi, gopro appareil photo, disque dur, plus rien! Céline pourra témoigné je suis devenu blanc haha Heureusement Julien, un ami qui loge au backpackers a retrouvé mon sac dans le salon. Mais mon avion est dans 45 min, par chance j'avais mon portefeuille avec moi, donc mon passeport, j'ai donc pu enregistrer ma valise, et espérer que Julien arrive à temps!
Chose faite il est arrivé 5min avant mon avion, je ne sais pas comment le remercier 




Bref c'est sur cette histoire que notre road trip c'est fini, en tout cas, c'était pleins de magnifiques choses que nous avons découvert sur les deux îles, plein de beaux moments, des paysages a coupés le souffle, des rencontres géniales, et surtout le fait que ce road trip, il restera dans nos têtes à tout les deux pour toujours!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire