mardi 13 mai 2014

Un peu des nouvelles

J'avais oublié comme ça faisait longtemps que je n'avais pas écrit, d'ailleurs il va falloir mettre un peu a jour cette page, car la NZ s’est finie.

Bon après mon dernier mois sur Christchurch, je suis remonté sur Auckland pour passer deux jours avec les amis, et par la suite retrouver mes parents ainsi que mon frère et Annabelle pour un petit road trip sur l'île du Nord pendant 10 jours.

En tout cas quel plaisir de terminer la NZ avec les amis rencontrés sur place, même si beaucoup d'entre eux sont déjà rentrés, mais on sait que l'on se reverra en France ou ailleurs dans le monde. On a fait un petit resto avec mes petits Français dans une crêperie Française dans Auckland.



Ma famille est arrivée le 1er mai au soir, un grand plaisir de revoir de la famille après 8 mois. Malgré leurs 27 heures de voyage, ils ont bien tenu et sont arrivés bien motivés.
Le lendemain nous avons récupéré notre camping-car pour le road sur l'île du Nord. On a commencé a se ravitailler au super marché, et nous voilà parti en direction de Coromandel, ben oui un bel endroit avec du beau temps, c'est génial. Mais le plaisir n'a pas duré longtemps, notre camping van a décidé de se séparer de son turbo, haha la bonne blague, évidement en pleine cote, total nous roulions plus qu'à 10km/h. Aller on s'arrête, on appelle l'assistance, sachant que je déteste téléphoner en Anglais.
En attendant le dépanneur, on en profite pour manger un morceau.



Lorsque ce dernier arrive, c'est comme en France, il pense réparer avec leur ordinateur, mais bon un turbo ça ne se répare pas avec un ordinateur. Après 5h de recherche intensive, rien, le réparateur se résout a dire que ça vient du turbo, mais voilà il est 17h, la compagnie nous annonce que ce n'est pas possible d'avoir un nouveau camping-car ce soir, car trop tard.
Nous avons dû dormir dans un camping près de Thames et attendre le lendemain matin que l'on nous délivre un nouveau.
Le Chauffeur est arrivé vers 10h, avec un nouveau qui était une classe premium. Plutôt cool. Nous avons pu continuer notre road trip tranquillement.

Durant ces 10 jours, il a fallu jongler avec la météo, car nous sommes en automne ici et que le beau temps, ce n'est plus tous les jours. Donc nous avons fait: Auckland => Coromandel => Wahi => Tauranga => Rotorua => Taupo => Auckland => Piha Beach => Karekare => Whangarei => West Coast du Northland => Kirekire => Bay of Island => Muriwai => retour à Auckland

Ce fut vraiment sympathique, l'avantage du camping-car c'est de dormir où tu veux, manger où tu veux et avoir les avantages "un peu" de la maison. Même si ça reste petit pour 5 mais fort sympathique.

Je n'ai pas des tonnes de photos, car c'est surtout eux qui en ont pris. Je vous en mets quelques une tout de même







Le dernier soir, nous avons dîné avec ma famille qui m'a beaucoup hébergé et aidé durant mon séjour en Nouvelle-Zélande, et se fut très sympa cette rencontre, même si Laurent et Annabelle avaient un peu de mal avec l'anglais.

Le lendemain nous avons pris la direction de l'aéroport pour leurs départs, car il était temps qu'il retourne en France malheureusement.
J'ai été très content de passer un moment avec eux et d'avoir partagé avec eux un endroit où je venais de passer 8 mois de ma vie.

Enfin pour ma part le lendemain j'avais un avion pour les Fidji, pour de nouvelles aventures.
Je suis donc retourné dans ma famille le temps d'attendre mon avion le lendemain. Bon j'avoue que je n'ai pas très bien fait les choses de ne pas partir le jour où mes parents partaient. Mon avion décollait à 6h du matin ce qui du coup, m'obligé a arriver à 4h à l'aéroport. Bref je me suis couché de bonne heure, mais à minuit je me réveille avec des brûlures d'estomac énorme, et impossible à dormir... Surtout je m'aperçois que la mini trousse de pharmacie que j'ai avec moi est repartie en France avec mes parents, car je leurs ai donné des affaires qui ne me servaient plus.
Bref la nuit fut très courte et difficile. Amandine, qui part avec moi pendant le road trip, est venue me chercher à 3h30 direction Auckland Airport, on enregistre nos backpacks, et nous voilà a attendre avant d'embarquer pour le premier avion.

Plus le temps avance plus l'on est vraiment impatient, on voit notre avion , tout content que de quelques heures nous allions retrouver le soleil, le chaud, la mer...

Bref une fois à bord dans un avion, pas trop mal, c'est parti pour 3h de vol. Lorsque le soleil se lève, on passe juste au-dessus de Great Barrier Islande, l'un de premiers lieux où je suis allé en NZ, pas mal pour une dernière vision de ce pays.



Ensuite rien pendant un moment, juste du pacifique... mais lorsque l'on arrive la première chose qui nous marque, c'est la barrière de corail qui entour les îles Fidji, et la démarcation que cela crée avec l'océan. Vu d'en haut c'est vraiment magnifique. On est comme des fous.



Nous atterrissons à l'aéroport de Suva, qui est un petit aéroport, on débarque sur le tarmac, et on se dirige vers une salle où l'on attend de passer l'immigration... mais sans clim, avec un taux d'humidité élevé proche des 100%, et surtout habillé en jeans, car on se les geler à Auckland, le bonheur...



Bref après une heure d'attente avec le passager au scanner, car sur les îles on ne vient pas avec n’importe quoi, car il ne faut pas détruire la faune et la flore, on sort, et là ça y est, nous y sommes! Enfin presque, car je demande où l'on peu prendre le bus, et là on me dit qu'il faut descendre en ville, haha, mais comment? Il faut prendre un taxi... Allez allons y, on monde dans une voiture au GPL d'un autre monde avec la bouteille de gaz dans le coffre, le compteur qui n'affiche plus rien aller soyons fou.

On traverse pas mal de quartiers de Suva et ses alentours. J'ai l'impression d'être retourner au Panama, on voit qu'il y a beaucoup de pauvreté ici, des palmiers de partout des vendeurs tout au long de la route, des routes fracassées, bref bien sympa. Notre petit tour en taxi a duré bien 40minutes jusqu'a la gare routière de Suva. Là c'est la jungle, des bus de partout, un monde incroyable, toute sorte de bus, certains font peur même haha.
Notre chauffeur nous dépose devant un bus. Nous payons 30$ fidjiens soit 12€ et nous montons dans notre bus sans payé, on nous a fait monté comme ça, bon OK tout le monde à payé sauf nous, ça commence bien, j'ai juste dit que j'allais a Beach house... on verra bien. Dans le bus, c'est rempli, des rangés de 5 places, peu de place une chaleur intense malgré la clim et nous prenons enfin la route....Durant 2h on sillonne la côte et la forêt, on passe de village en village découvrant de beaux paysages.
Le truc c'est que je ne savais absolument pas où il faillait que l'on s'arrête, le bus ne sait pas arrêté avant, donc après 1h30 je commencais a me poser des questions, car je ne me sentais pas de marché avec cette chaleur et nos sacs. Mais a un moment il y a un jeune qui contrôle les billets, on en profite alors pour payer, soit 7$ chacun , soit 2,5€ trois fois rien, et il nous dit que c'est le prochain arrêt, ouf!!



une fois descendu ça y est nous y voilà après 7h de voyage en avion, taxi et bus, on arrive a notre backpacker paradisiaque. The Beachhouse est un backpacker vraiment isolé au bord de mer avec son propre plage, une piscine, des hamacs de partout, des petites maisons dissimulées de partout sur le terrain, un bar un restaurant, la barrière de corail juste en face, bref le paradis, les vacances commencent maintenant. On pose enfin nos affaires et là direction la plage, enfin de goûter enfin l'eau. 

Et là, on est bien dans le pacifique et les îles, l'eau est super chaudes, le soleil, les noix de coco sur la plage, l'eau claire le top!! Tellement fatigué que je m'endors sur la plage avec un petit bain.
On a glandouillé comme ça jusqu'au coucher du soleil.










Puis, en début de soirée on a rencontré un peu les gens qui sont sur place, autour d'une partie de billard, ou d'une bière. Un peu de toutes les nationalités, et des Francais aussi même si les Australiens restent majoritaires. Nous avons même goûté a une boisson local en apéro nommé "Kava", fait à base de plante, préparer dans une immense soucoupe en bois sculpté, et là avec des Australiens, Anglais et des Français nous avons partager cette boisson. La tradition est de tapé dans les mains avant de boire, et que lorsque quelqu'un vous propose vous ne pouvez pas refuser. Bon perso j'ai trouvé ce a un peu indigeste, surtout avec mon mal d'estomac, mais c'était plutôt sympa cette ambiance. (Au final le lendemain plus mal ;) )



Puis j'en profitais par la suite pour échanger avec des gens de ce qu'il y a faire ici, et ça va être plutôt cool. J'ai rencontré un couvreur qui bosse ici, par ça compagnie néo-zélandaise, il m'a montré ses photos de ce qu'il fait ici en visitant, m'a raconté la vie sur place. Très intéressant. Le surf ici est un sport que toute le monte pratique après le rugby, il faut dire que ce n'est pas les spots qui manque, surtout qu'ici la vie est plutôt cool. On comprend avec le niveau de vie. Ici les gens gagnent en moyenne entre 3 et 4$ fidjien de l'heure. Soit 1,20€ de l'heure.... 

Bref la première journée était bien sympathique et a bien commencé, mais j'étais épuisé de ma nuit précédente et du voyage, du coup je suis retourné dans ma petite maison, sans fenêtre juste des moustiquaires, pas besoin d'avoir de draps, car il fait chaud, et ça, c'est vraiment bon.

Le lendemain matin on doit partir à 10h pour une marche dans la jungle avec le fidjien qui nous a préparé la boisson la veille au soir.

Le matin le soleil se lève plutôt tôt, alors quoi de mieux qu'une petite baignaide sur la magnifique plage... et ensuite un bon petit déjeuner dans le hamac face à la mer.... royale




Vers 10h, le monsieur du village à côté vient nous chercher pour la marche dans la jungle.  On part avec lui et avec le couple de Français rencontré la veille. Petite marche sur la plage pour commencer afin de se rendre a son village.

Une fois a son village, on retrouve le monde pauvre des Fidji. Il nous présente son neveu qui va nous faire la visite. Un jeune homme sûrement plus jeune que moi, jouant au rugby et donc une carrure imposante. Mais du coup, on tout de suite eu un excellent échange et nous avons bien rigolé tout au long de la balade. Nous avons eu droit à la visite de son village, de l'école, et de la foret, car oui c'est pas trop la jungle pour moi mais ça reste bien tropical. Mais le décor est magnifique, les Fidjiens rencontrés sur place sont adorable. L'humidité et le soleil nous ont bien usés, heureusement que de temps en temps il y avait des fines averses afin de nous rafraîchir. Après un bon moment de marche, de discussion, de définition des plantes avec lesquels ils se soignent, nous arrivons proches d'une petite cascade. Une baignade c'est imposé, car nous étions dégoulinant (oui je sais charmant) bon certes l'eau était bien plus fraîche que la mer, mais qu’es ce que c'était bon!!! 










En redescendant nous nous arrêter dans une maison de sa famille au bord de la route afin de boire des noix de coco toutes fraîchement cueillies.






Bref après 4h de marche et de discussion nous finissons notre périple et rentrons au backpack's. Avant ça nous convenons d'un repas au village le lendemain soir, avec du poisson qui serra pêchai le jour même et cuisiner a leurs façons. Nous avons trop hâte!

En arrivant la première chose, c'était de manger et une baignade!!! Oui a notre Backpacker's il y a manger, avec des plats excellents, préparés maison avec les produits locaux, et en plus a des prix très très intéressants. Du coup pas besoin de se faire a mangé, il y a tout sur place.

Puis quitte à aller me baigner, je prends des palms, masque et tuba pour aller à la barrière de corail et filmer et prendre des photos. Bon j'y croyais pas au début, mais ce n’est pas a coté de la plage... j'ai du nager un bon moment pour l'atteindre. J'y ai vu de magnifiques poissons, coraux et des étoiles de mer bleu de partout. Mais plus je me rapprochais de la barrière, plus il y avait du courant, au point que je m'épuisais. J'ai trouvé enfin un trou, je me suis dit génial je vais enfin faire un peu d'apnée, oui, mais enfaîte c'était la passe de la barrière, le courant était fou. Dommage car il y avait plein de magnifique poissons. Bref impossible de rester, et vu la force des vagues aussi je ne me suis pas senti de passé de l'autre coté je ne savais pas comment revenir. Bref du coup je me suis contentais des coraux et des poissons avant celle-ci.
Du coup pas trop génial les photos, je vais pas vous montrer tout ca, mais j'ai prévu de faire une sortie dans la semaine on verra bien.




Aller le soleil se couche, il est temps d'aller à la piscine et prendre l'apéro avec tout le monde.

Bises à tous


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire